Bienfaits et Recherches
Imprimer Partager Envoyer
Ces résultats devraient tout de même donner plus confiance aux médecins, et leur permettre de discuter de cette technique avec leurs patients, en leur donnant des informations scientifiquement fondées, ce qui est une amélioration par rapport au conseil que « ça ne coûte rien d'essayer »

MALADIES CARDIAQUES : Une puissante étude montre que la méditation peut diminuer le risque de crise cardiaque et d'AVC *

Étude publiée dans Circulation: Cardiovascular Quality and Outcomes de l'American Heart Association (Notes de l'éditeur) **

1 - Il s'agit d'une étude clinique prospective sur 5 ans, un essai randomisé contrôlé, en simple aveugle. Elle a bénéficié d'une vaste évaluation par les pairs.

2 - Il y a toute une gamme de vérifications et d'équilibres qui ont été intégrés à l'étude pour assurer sa véracité. Par exemple :

  • Les données ont été collectées de façon aveugle sur le site de Milwaukee,
  • L’essai a été surveillé par un comité de surveillance et de suivi indépendant,
  • Les critères principaux ont été jugés par un examinateur indépendant selon des critères normalisés,
  • Les résultats ont été confirmés par des analystes de données indépendants,
  • Les limites de l’étude sont énumérées et discutées dans la publication.

3 - En ce qui concerne la capacité des tests d'hypothèses de l'étude, selon les normes directrices du Consolidated Standards of Reporting Trials (ConSORT statement) ou Standards fusionnés dans la rédaction d'essais thérapeutiques, "Les essais randomisés contrôlés sont généralement considérés produire les preuves les plus solides de l'efficacité des interventions médicales" (Keech 2007) Les lignes directrices de CONSORT sont recommandées par le Comité international des rédacteurs des revues médicales [International Committee of Medical Journal Editors (ICMJE)]. La conception, la mise en œuvre les analyses et les rapports de cette étude ont suivi les lignes directrices ConSORT.
Ainsi, cet essai clinique est une étude expérimentale qui a testé une hypothèse. En revanche, les études observationnelles, qui n'était pas présentes, ne génèrent que des hypothèses. (http://en.wikipedia.org/wiki/Observational_study)... (voir la suite de l'article en Anglais)

ARTICLE ORIGINAL : La réduction du stress comme prévention secondaire des maladies cardio-vasculaires *

Essai contrôlé randomisé de la Méditation Transcendantale et éducation à la santé chez les Noirs

American Heart Association 2012

Accepté le 14 Septembre 2012.

Auteurs :

Robert H. Schneider , Clarence E. Grim , Maxwell V. Rainforth , Theodore Kotchen , Sanford I. Nidich , Carolyn Gaylord-King , et al.

Résumé :

Contexte : Les Noirs ont des taux anormalement élevés de maladies cardio-vasculaires. Le stress psychosocial peut contribuer à cette disparité. Des essais antérieurs sur la réduction du stress à l'aide de la méditation transcendantale (MT) ont rapporté des améliorations des facteurs de risque cardio-vasculaires, une amélioration des indicateurs de substitution, et une diminution de la mortalité chez les Noirs et d'autres populations.

Méthodes et résultats: C'est un essai contrôlé randomisé à propos de 201 hommes et de femmes noirs souffrant de maladie coronarienne qui ont été distribués au hasard pour le programme de MT ou l'éducation sanitaire. L'indicateur d'évaluation primaire était un critère composite de mortalité toutes causes confondues, infarctus du myocarde ou accident vasculaire cérébral (AVC). L'indicateur d'évaluation secondaire est un critère composite comprenant la mortalité cardio-vasculaire, les revascularisations, les hospitalisations pour cause de maladies cardio-vasculaires, l'hypertension artérielle, les facteurs de stress psychosociaux et les habitudes de vie.

Au cours d'un suivi moyen de 5,4 ans, il y a eu une réduction du risque de 48% de l'indicateur final primaire dans le groupe MT (hazard ratio: 0,52; intervalle de confiance à 95%, 0,29 à 0,92, p = 0,025). Le groupe MT a également montré une réduction du risque de 24% de l'indicateur secondaire (hazard ratio: 0,76; intervalle de confiance à 95%, 0.51-0.1.13, p = 0,17). On constate une baisse de 4,9 mmHg de la pression artérielle systolique (intervalle de confiance 95% -8,3 à -1,5 mm Hg, p = 0,01) et l'expression de colère (P <0,05 pour toutes les échelles). L'observance a été associée à une survie.

Conclusions : Une intervention holistique (corps-esprit) choisie, cad le programme de MT, réduit significativement le risque de mortalité, d'infarctus du myocarde (IDM) et d'accident vasculaire cérébral (AVC) chez les patients atteints de maladie cardio-vasculaire et coronarienne. Ces changements ont été associés à une diminution de la pression artérielle et des facteurs de stress psychosociaux. Par conséquent, cette pratique peut être cliniquement utile dans la prévention secondaire des maladies cardio-vasculaires.

Circulation: Cardiovascular Quality and Outcomes de l'American Heart Association (logo)

Commentaires des auteurs de la publication ***

La plupart des médecins disent que la méditation ne peut pas vous faire de mal, mais il y a maintenant des preuves assurant que cela peut vous aider quand il s'agit de prévenir une maladie dit Laura Blue dans son article disponible sur TIME.com*

NICOLAS HANSEN / GETTY IMAGES

La principale conclusion [de notre recherche] c'est que, ajoutée aux soins médicaux habituels, l'utilisation de la technique de méditation transcendantale peut avoir un effet majeur sur les événements cardio-vasculaires explique Robert Schneider, auteur principal de l'étude publiée dans Circulation: Cardiovascular Quality and Outcomes**

Après un suivi d’environ cinq ans, les chercheurs constatent une réduction de 48% du risque global de crise cardiaque, d'AVC et de décès toutes causes confondues dans le groupe méditation par rapport au groupe éducation à la santé. Le groupe de méditation connaît une baisse moyenne de 4,9 mmHg de la pression artérielle systolique (PAS) par rapport au groupe de contrôle, et montre également une moins de stress et de colère. «C'est comme découvrir une toute nouvelle classe de médicaments», dit Schneider de la puissance de la méditation à améliorer la santé des patients.

 C'est comme découvrir une toute nouvelle classe de médicaments

Bien que les résultats ne soient pas en mesure de résoudre la question de savoir si la méditation transcendantale devrait être incluse dans les protocoles de soin des maladies cardiaques, ces résultats devraient tout de même donner plus confiance aux médecins, et leur permettre de discuter de cette technique avec leurs patients, en leur donnant des informations scientifiquement fondées, ce qui est une amélioration par rapport au conseil que «ça ne coûte rien d'essayer».

* Robert H. Schneider, Clarence E. Grim, Maxwell V. Rainforth, et al. « Stress Reduction in the Secondary Prevention of Cardiovascular Disease Randomized, Controlled Trial of Transcendental Meditation and Health Education in Blacks », Circ Cardiovasc Qual Outcomes, November 13 2012, Disponible sur : <American Heart Association 2012>, Autre lien : <article complet en pdf>

DOI: 10.1161/CIRCOUTCOMES.112.967406

** Larry Husten « Investigator Defends Controversial Transcendental Meditation Paper », Forbes: PHARMA & HEALTHCARE, 11/20/2012, Disponible sur : <Forbes.com>
*** Laura Blue « Strongest Study Yet Shows Meditation Can Lower Risk of Heart Attack and Stroke », TIME.com, Nov. 14, 2012, Disponible sur : <TIME.com>, Autre lien : <TIME.com pdf>