Bienfaits et Recherches
Imprimer Partager Envoyer

Une méditation fondée sur les preuves (Evidence based Meditation) est une conférence d’information par le physicien John Hagelin (Vidéo en VF)

Bonjour, je suis John Hagelin, physicien en physique quantique et enseignant du programme de Méditation Transcendantale. Nous allons parler de la Méditation Transcendantale. Ce que c'est, et ce que ça n'est pas. Pour quelles raisons des millions d'Américains l'ont apprise et pourquoi des millions d'autres également à travers le monde.

La science moderne et la connaissance du monde

Mais afin de bien comprendre la méditation, afin de comprendre la nature de l'esprit, comprendre la conscience, nous devons prendre un moment pour investir la nature de la réalité (ce qui est).

La science moderne, au cours des cinquante dernières années, a révélé que notre univers est structuré en différentes couches. D'un niveau superficiel macroscopique, au niveau microscopique.

A partir du niveau superficiel et sensoriel du monde de notre expérience quotidienne et de ses objets, au monde plus profond de l'atome, à la mécanique quantique, jusqu'à la théorie des champs quantiques.

Et cette exploration intérieure a commencé par l’étude de ce qu’on appelle la mécanique classique, l’étude du monde des objets macroscopiques, de la vie quotidienne, puis est passée à la découverte et à l’exploration de l’atome, et au monde de ce qu’on appelle la mécanique quantique.

Et plus profonds que l’atome se trouve le noyau atomique et les particules sub-nucléaires. C'est le niveau de la théorie quantique des champs.

Et enfin, la découverte récente des théories des champs unifiés, les « théories des cordes » et « théorie du tout » qui révèlent l'unité fondamentale de la vie.

Voyons ce graphique qui illustre la base de notre univers diversifié à la manière d'un champ unique d'intelligence universelle, source de toutes les lois de la nature et la source de tout l'ordre manifesté dans l'univers.

 

Maintenant, d'un point de vu scientifique, qu'est-ce que la méditation ? Qu'est-ce que la conscience ?

Nous savons aujourd'hui que l'esprit humain, la conscience humaine, est structurée en couches (successives), parallèlement à la structure de l'univers. L'esprit humain est structuré parallèlement à la structure de la réalité physique, ce qui signifie qu'il existe différents niveaux de l'esprit, du niveau superficiel (quand il est actif). Mais qu’il y a des niveaux de l'esprit qui sont plus apaisés, plus calmes. Ils sont plus silencieux et ce sont des niveaux plus puissants.

De ce point de vu, la méditation, correctement comprise et correctement pratiquée, est une technique qui permet d'amener l'attention fortement dirigée vers l'extérieur par les sens, vers l'intérieur, pour expérimenter et explorer des niveaux plus profonds de l'esprit, qui sont des niveaux de processus de pensée plus calmes et plus silencieux (comme le montre ce graphique).

Et cette direction vers l'intérieur de l'esprit culmine dans l'expérience du silence complet, l'expérience directe de cette unité fondamentale, ce champ unifié à la base de l'esprit et de la matière.

État méditatif « d'éveil au repos »

Maintenant, ça n'est pas seulement extrêmement intéressant d'un point de vue philosophique, mais ça a un profond impact sur notre santé, le développement de notre cerveau, et dans notre vie.

Cet état méditatif, atteint par la MT, nommé transcendance est identifiée par l'étude de la physiologie comme « un quatrième état de conscience ». C'est ce qu'on appelle un état physiologique « d'hypométabolisme ». Ce n'est pas une activité de veille, ce n'est pas du rêve, ni du sommeil, c'est un quatrième état de conscience, un état méditatif « d'éveil au repos ».

Et l’état physiologique d'hypométabolisme n’est qu’un terme médical pour désigner un « état de repos profond », et c'est en fait un état de repos plus profond que le sommeil profond lui-même. (American Journal of Physiology 1971)

Cette recherche publiée compare le repos obtenu à l’aide de la Méditation Transcendantale (en bleu) (Journal of Clinical Psychology 1989) au repos obtenu par une relaxation conventionnelle, comme la sieste ou le sommeil. Cela montre que le niveau de repos atteint grâce à la MT est beaucoup plus profond.

Et ce profond repos est le plus puissant antidote contre le stress et l'anxiété.

Le profond repos de la Méditation Transcendantale est beaucoup plus efficace pour dissoudre le stress et l'anxiété que la relaxation ou d'autres formes de méditation ou même le sommeil. C'est très important, selon cette méta-analyse d'études publiées, menée à l'Université de Stanford ... (une étude très puissante) !

Maladies cardiaques et l'hypertension artérielle (HTA)

Le stress a une place importante en termes de santé. Maintenant, nous savons que le stress cause ou complique la plupart des maladies, y compris les maladies cardiaques. Si vous examinez les facteurs de risque de maladie cardiaque, en numéro un on trouve l'hypertension artérielle (HTA). Et le repos profond procuré par la Méditation Transcendantale (MT) fait baisser la tension artérielle (TA) de façon plus importante que la plupart des médicaments anti-hypertenseurs, et de façon bien plus efficace que d'autres formes de relaxation ou de méditation.

En effet, en avril (2013), l’American Heart Association a publié une étude majeure, une proclamation, une politique stipulant que les médecins devraient envisager de recommander la Méditation Transcendantale (MT) à tous les patients présentant une pression artérielle supérieure à 120 mmHg ... ce qui est la plupart d’entre vous. [rires] (Hypertension 2013) (Archives of Internal Medicine 2006)

Artériosclérose

Et ils ont également clairement indiqué qu'aucune autre méditation, relaxation ou thérapie alternative ne s'est montrée efficace dans la lutte contre l'hypertension artérielle (HTA). C'est donc un résultat vraiment remarquable, et il est particulier à la MT.

Il existe d'autres facteurs de risque de maladie cardiaque. Il y a l’artériosclérose, dont il a été démontré que le repos profondément régénérateur de la Méditation Transcendantale libérait les artères encrassées. (Stroke 2000)

Diabète

Et en plus de cela, le diabète qui est également un facteur de risque très important concernant les maladies cardiaques. Et l'un des résultats récents les plus étonnants, qui a vraiment sidéré la communauté médicale et les a enthousiasmés, c’est un incroyable communiqué de presse, qui a fait le tour du monde, qui parlait d’une normalisation ou d’une contribution à la normalisation de l’insulinorésistance par la MT, ce qui signifie en somme que la MT contribue à normaliser (ou réduire) le diabète. (Archives of Internal Medicine 2006)

MT, crises cardiaques, accidents vasculaires cérébraux et décès

En résumé, on peut se demander « Quel est l’impact de la MT sur les crises cardiaques ? Ou sur les accidents vasculaires cérébraux (AVC) ? Ou la mort ? »Eh bien là les résultats sont encore plus remarquables.

Dans une étude de 9 ans, financée par les National Institutes of Health (NHS) ( https://www.nih.gov/ ), c’est une étude contrôlée randomisée de premier ordre (a random controlled assignment study, blue chip, gold seal study), des personnes à risque, souffrant d'hypertension artérielle (HTA), présentant un risque élevé de maladie cardiaque, ont présenté une diminution des deux tiers (2/3), par rapport aux témoins, du nombre de crises cardiaques, d'accidents vasculaires cérébraux et de décès. La baisse des deux tiers de crises cardiaques était plus significative que l’effet des médicaments, du régime alimentaire, et de l'exercice physique. Et les deux groupes (le groupe MT et le groupe témoins) prenaient tous deux leurs médicaments, faisaient leur exercice et surveillaient leur alimentation. Mais la vraie différence qui est responsable de la réduction des deux tiers entre les groupes, c’est la MT. Et encore autre chose ... après cette étude de 9 ans, 80% des personnes qui avaient appris la MT la pratiquaient encore. Combien pensez-vous qu’il y ait de personnes qui faisaient encore leur régime et leur exercice physique ? Presque aucun. Et la différence c’est que la MT c’est sympa à faire ! L’exercice c’est discutable, mais le régime alimentaire, pas moyen. (Hypertension 1995) (Circulation: Cardiovascular Quality and Outcomes 2012)

MT, maladies et mortalité

Il y a aussi eu cette grande nouvelle qui a fait le tour du monde et qui est cette découverte étonnante.

La recherche concernant la Méditation Transcendantale devient de plus en plus forte chaque jour. Cela dépasse maintenant le cadre des seules maladies cardio-vasculaires. On compte plus de 700 études publiées à ce jour concernant les bénéfices sur la santé du programme de MT.

Une des dernières à avoir fait le tour du monde, c'est une découverte simplement étonnante (et une étude remarquable). Cette étude a examiné toutes les maladies et a mis en évidence, en ajoutant simplement 20 minutes de Méditation Transcendantale deux fois par jour, une réduction significative dans chaque catégorie de maladie.

Maintenant, si vous avez de bons yeux, vous remarquerez peut-être qu’il existe une catégorie de maladie pour laquelle il n’y a pas de diminution, à savoir le nombre de naissances ; mais j’argumenterais que les accouchements ne sont pas a proprement parlé des maladies. Les méditants ont autant de bébés que les non-méditants.

Vous savez le stress et la fatigue usent le corps, de sorte qu'au cours de la vie, les gens vieillissent. Leur endurance, leur acuité commencent à se dégrader. C'est à cause de l'usure causée par le stress.

Le repos profondément régénérateur de la Méditation Transcendantale et la dissolution du stress par cette technique, ralentissent considérablement le processus de vieillissement, de sorte que les personnes qui méditent régulièrement, deux fois par jour depuis cinq ans ou plus, ont tendance à avoir un âge physique ou physiologique, 12 à 15 ans plus jeune que leurs homologues chronologiques.

C'est une grosse différence pour quiconque de mon âge ou plus ... 12 années en plus de vie saine et de grande qualité. (Psychosomatic Medicine 1987)

L'action de la méditation sur le cerveau

En tant que professeur et chercheur en Neuroscience. Je suis encore plus enthousiaste à propos des effets de la MT, non seulement sur le corps, mais sur le cerveau et sur son développement.

Maintenant, si nous regardons à nouveau ce qu'est la méditation d'un point de vue scientifique et quelle en est la définition dans la tradition du yoga, d’où la méditation a pris son origine il y a des milliers d'années.

Il existe différents niveaux d’activité mentale, comme nous l’avons vu. D’un mental superficiel actif, à des états d’esprit plus profonds, plus calmes et reposés, jusqu’au niveau de silence absolu intérieur.

Ce graphique montre que ces trois niveaux d'esprit (actif concentré, contemplatif et méditatif) ont un type de fonctionnement cérébral complètement différent. Les électroencéphalogrammes (EEG) sont totalement différents. L’activité neuronale est complètement différente. Ces trois niveaux d'esprit correspondent aux trois grandes catégories de méditations discutées dans la littérature scientifique.

- La pensée active dirigée vers l'extérieur avec la concentration ou focalisation est une des trois catégories.

- Une catégorie plus calme appelée « pleine conscience » souvent mentionnée dans la littérature, fait appel à diverses techniques d'auto-observation silencieuse. Le cerveau a l'air complètement différent (sur les EEG).

- L'état méditatif, à travers la MT, également nommé Conscience Pure, Transcendance ou Samadhi ... Est un mode de fonctionnement totalement différent.

La cohérence cérébrale

Et si vous regardez attentivement, vous verrez l'ensemble du cerveau fonctionnant de façon totalement intégrée, de façon hautement cohérente. Les aires frontales, occipitales, temporales et pariétales, les hémisphères gauche et droit, le tout en concert. Et cet ordre, cette cohérence, ce fonctionnement intégré du cerveau se traduit par une cohérence cérébrale, une pensée cohérente et ordonnée qui se traduit par un discours cohérent, clair, et une action ordonnée, efficace et dynamique. Et cela veut dire que l'action réussit, cela signifie que l'action est satisfaisante.

 

Et si vous voulez en avoir en représentation graphique, regardez le cerveau ici. A gauche, c'est un sujet assis les yeux fermés au repos. Les petits points représentent les électrodes placées sur le cuir chevelu, observant l'activité électrique du cerveau, et de temps en temps, une barre relie des points voisins ... pas très nombreux à gauche. Lorsque vous voyez une barre reliant des points voisins sur le cuir chevelu, cela signifie que ces deux parties du cerveau communiquent entre elles. Elles fonctionnent d'une manière plus intelligente, cohérente et ordonnée, pas totalement chaotiques ni totalement dispersés, comme vous pouvez le voir sur cette image.

À droite, c’est la même personne trois mois plus tard après avoir appris la technique de méditation MT (c'est un enregistrement durant la pratique méditative).

Et vous voyez que dans cet état d'esprit profondément apaisé (établi dans le silence) que tout le cerveau fonctionne de cette manière incroyablement cohérente. On ne voit pas cela dans l'état de veille, de rêve, de sommeil, ou d'hypnose, on ne trouve cela que dans cet état « méditatif ».

Et pourquoi est-ce bon ? Parce que ce fonctionnement du cerveau est en corrélation avec une augmentation des performances intellectuelles, du Q.I., des capacités d’apprentissage, des performances académiques, de la créativité, de la vivacité d'esprit, du raisonnement, de la stabilité psychologique, de la maturité émotionnelle.

Tout ce qui est bon dans le cerveau dépend de son fonctionnement ordonné.

Un fonctionnement ordonné du cerveau peut être facilement, systématiquement, joyeusement et sans effort, être amélioré chez toute personne de tout âge, à partir de 10 ans, où un enfant peut facilement rester assis et apprécier cette pratique relaxante et naturelle sans effort, ou même les personnes âgées, qui sont institutionnalisés dans des maisons de retraite. (Int J Neurosci. 1982)

Parlons de stress intense

Je voudrais parler un instant du stress aigu, la méditation peut-elle s'attaquer au stress le plus aigu le plus intense ?

Regardons les anciens combattants qui reviennent avec un stress post-traumatique. C'est un problème majeur de notre époque. Le SPT survient lorsque le centre de la peur du cerveau, en raison d’un stress accablant, d’un choc intense s’immobilise dans un hyperfonctionnement.

Et le sommeil agité (commun dans ces circonstances) n'est généralement pas suffisant pour désamorcer ce processus. Le profond repos de la Méditation Transcendantale, cet état méditatif de Transcendance, peut le désactiver, calmer le centre de la peur, et cela dès la première séance. Mais parfois, pour certaines personnes, cela peut prendre jusqu’à deux mois de méditation deux fois par jour. Et vous voyez ces remarquables réductions des symptômes du stress post-traumatique SPT.

Le stress post-traumatique SPT est une chose terrible qui peut absolument détruire une vie, et c'est le type de stress le plus intense, le plus grave. Eh bien même cela peut se dissoudre sans effort, en un laps de temps relativement court, grâce à la MT.

Et c’est la raison pour laquelle nous voyons les forces armées modernes du monde entier, les départements de la défense, les vétérans, les académies militaires et les universités américaines, incorporer la MT dans leur programme d’études.

En tant qu'antidote au stress et en tant que vaccin contre les ravages du stress de guerre, et son efficacité est scientifiquement établi c'est dans ce domaine.

Le trouble du déficit de l'attention avec hyperactivité ou TDAH

Et le dernier domaine que je dois mentionner, c’est que beaucoup de nos enfants vivent dans un monde de plus en plus stressant, nous vivons actuellement une épidémie de stress, et cela a des conséquences négatives sur la santé et le fonctionnement du cerveau d'un grand nombre de nos enfants.

Et le TDAH est un symptôme du stress moderne actuel. Des millions d'enfants sont diagnostiqués, des millions d'enfants sont traités, sans que l’on ne puisse y faire grand chose. Soudain, maintenant, avec la technique de MT, une technique pour rétablir l'équilibre cérébral et dissoudre le stress profond, nous trouvons, selon la dernière étude, qu’en l’espace d’environ 12 semaines, à l'aide d’une méditation de 12 minutes deux fois par jour (parmi les élèves du premier cycle du secondaire), on obtient une normalisation de la fonction cérébrale et une baisse marquée des symptômes du TDAH. Et c’est la raison pour laquelle les chefs d’établissement, les directeurs d'écoles, les parents d'élèves, les écoles du pays et du monde entier intègrent la MT dans les programmes scolaires… impliquant dans le monde entier près d’un million d’élèves et des centaines d'écoles différentes.

Et il faut de puissants arguments scientifiques à propos des bénéfices et que ce soit bien documenté pour motiver un directeur ou un enseignant à essayer quelque chose de si, quoi ? Innovant, original ? Et les résultats sont spectaculaires.

La réalisation de soi

J'ai beaucoup parlé de stress aujourd'hui, mais la MT c'est bien plus qu'un soulagement du stress.

Il s'agit du développement holistique du cerveau, du développement total de la personnalité, du fonctionnement intégré de la personne : de son corps, de son esprit, du comportement et de ses aspects relationnels, et cela s'appelle dans la littérature "la réalisation de soi".

Vous constatez une amélioration prononcée de ce que l'on appelle le développement de l'esprit, le développement de la conscience, la réalisation de soi, par le biais de la MT que vous ne trouvez pas dans d'autres systèmes de méditation, uniquement parce qu'ils ne vont pas assez profondément à l'intérieur.(Journal of Social Behavior & Personality 1991)

Apprendre cette technique de méditation

Le programme de MT s’apprend très facilement en une série d’étapes simples. Vous venez d'ailleurs d'obtenir votre diplôme de la première étape. Vous avez entendu et, espérons-le compris une conférence d’information sur les bienfaits et bénéfices de la méditation.

L'étape suivante implique une deuxième conférence avec un enseignant local agréé, au cours de laquelle vous parlerez davantage de la technique et de ses mécanismes, de la façon dont elle diffère des autres types de méditation et de la raison pour laquelle c'est si facile, sans effort, et si universellement efficace.

Et puis, si vous choisissez de continuer, il y aura alors 4 réunions ultérieures successives durant lesquelles vous recevrez les instructions nécessaires.

Et après ces 4 jours d’instruction, vous maîtriserez la technique.

Vous commencerez à profiter de tous les avantages de votre pratique quotidienne, deux fois par jour.

Et c'est vraiment tout ce qu'il y a à faire, sauf à noter que nous avons un programme de connaissance très riche auquel tout le monde est invité.

Une fois que vous savez méditer, vous pouvez contacter n’importe quel enseignant, n’importe quel centre de MT aux États-Unis ou dans le monde, vous asseoir gratuitement avec un enseignant de MT, peaufiner votre méditation, la faire vérifier, acquérir une compréhension plus profonde. Tout cela fait partie du programme de MT.

La plus haute priorité de tout enseignant de MT est de s'occuper des personnes qui ont déjà appris la technique.

La prochaine étape consiste encore à trouver un enseignant certifié, en vous rendant sur le site Internet à l’adresse www.TM.org ou pour la France https://meditation-transcendantale.fr (sinon visitez la page de lien pour trouver votre pays)

Et j'espère bien que vous le ferez.

Merci beaucoup.

Brook RD, et al. « Beyond Medications and Diet: Alternative Approaches to Lowering Blood Pressure - A Scientific Statement From the American Heart Association », Hypertension, 2013. 61,   61 : 1360–1383, Disponible sur : <[Doi]>, Autre lien : <[Full Text]>
Wallace RK, Wilson AF et al. « A wakeful hypometabolic physiologic state. », American Journal of Physiology, 1971 . 221, 795-799
Eppley K, Abrams A, Shear J. « Differential effects of relaxation techniques on trait anxiety: a meta-analysis. », Journal of Clinical Psychology, 1989. 45(6), 957-974
Dillbeck MC, Orme-Johnson DW. « Physiological differences between Transcendental Meditation and rest. », American Psychologist, 1987. 42(9), 879-881
Schneider RH, Staggers F, Alexander CN, et al. « A randomized controlled trial of stress reduction for hypertension in older African Americans. », Hypertension, 1995. 26(5), 820-827
Castillo-Richmond A, Schneider RH, Alexander CN, et al. « Effects of stress reduction on carotid atherosclerosis in hypertensive African Americans. », Stroke, 2000. 31 (3) , 568–573, Disponible sur : <[ahajournals.org]>, Autre lien : <[DOI]>

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/10700487

Paul-Labrador M, Polk D, Dwyer JH, et al. « Effects of a randomized controlled trial of transcendental meditation on components of the metabolic syndrome in subjects with coronary heart disease. », Archives of Internal Medicine, 2006. 166(11), 1218–1224, Disponible sur : <[full article]>, Autre lien : <[pubmed]>
Schneider RH, et al. « Stress Reduction in the Secondary Prevention of Cardiovascular Disease - Randomized, Controlled Trial of Transcendental Meditation and Health Education in Blacks », Circulation: Cardiovascular Quality and Outcomes., 2012. 5, 750–758, Disponible sur : <[full article]>, Autre lien : <[DOI]>
Orme-Johnson DW. « Medical care utilization and the Transcendental Meditation program. », Psychosomatic Medicine , 1987. 49(1), 493-507, Disponible sur : <[journals.lww.com]>, Autre lien : <[pdf]>
Wallace RK, Dillbeck M, Jacobe E, Harrington B. « The effects of the transcendental meditation and TM-Sidhi program on the aging process. », Internal Journal Neuroscience, 1982 Feb;. 16(1), 53-8, Disponible sur : <[pubmed]>, Autre lien : <[DOI]>

PMID: 6763007

Alexander CN, Rainforth M, Gelderloos P. « Transcendental Meditation, Self-Actualization, and Psychological Health: A Conceptual Overview and Statistical Meta-analysis. », Journal of Social Behavior & Personality., 1991. 6, 189-248